Décembre 2017-

7 décembre.
E-Props.
 Des nouvelles de nos amis de Sisteron après leurs longs travaux pour augmenter la production:

Bonjour Frédéric,

Je vais enfin pouvoir te faire une hélice.
Si cela te tente toujours ?

si vous passer à l'occasion d'une sortie montagne, on pourra prendre les
mesures d’installation.
ensuite prévoir 1-2 mois de fabrication.
à bientôt
Jérémie



13 décembre.
 E-Props.
 On est en train de chercher une date pour aller à Sisteron, sans doute le weekend prochain car tout le monde est dispo et une fenêtre météo a l'air de s'ouvrir.

 
14 décembre.
E-Props.
Rendez-vous pris avec Jérémie à Sisteron dimanche 17 décembre à 10h30.


16 décembre.
E-Props.
 Mission accomplie ! 
 Il faisait très beau hier, quoique très froid aussi, pour aller rendre visite à nos amis d'E-Props.
 Le démarrage moteur a été laborieux à cause d'une température proche de zéro. La bonne nouvelle, c'est que notre batterie Lithium Phosphate n'a donné aucun signe de faiblesse. C'était la première fois qu'on là sollicitait autant.



 Après un vol sans histoire de 40 minutes, nous atterrissions à Vaumeilh.


















A peine arrivé, Jérémie attaquait sans échauffement le démontage du cône d'hélice.
















 Visite des ateliers, des supers machines numériques d'usinage, de fabrication maison (!), impressionnant.







  Jérémie a pris toutes les côtes nécessaires pour nous faire une hélice sur mesure. Elle sera dérivée d'une tripale pour 150 cv. Il faut donc faire le moyeu bipale avec la rallonge d'arbre intégrée, donc bien plus léger que la rallonge de 5 pouces de 2,3 kg que l'on comptait utiliser.
 Notre cône d'hélice de 380 mm sera lui aussi refait, à la même taille. L'idée de Jérémie est de proposer à terme une hélice pour les Jodel avec plusieurs tailles de cônes et de moyeux/rallonges intégrés et avec un plan de perçage pour moteur Continental.
  L'envergure de la nouvelle hélice sera sensiblement la même que notre Ratier 2446, mais la surface sera plus faible au total, mais plus importante en extrémité, là où ça tire le plus.
  Suite aux essais que nous allons mener, les pales seront peut-être modifiées pour optimisation ou après contrôle des fréquences propres de résonance hélice, donc des nouveaux moules de fabrication seront fait, également pour intégrer un nouveau procédé de fabrication plus performant en temps et en qualité de production. Ces nouvelles pales seront dotées d'une protection de bord d'attaque en titane (actuellement en développement). Le tout, hélice + rallonge+ cône devrait avoisiner les 4 kg au lieu de 16 actuellement (en comptant la rallonge), ce qui induira naturellement un recul du centrage qui ne devrait pas nous poser de problème, le centrage actuel étant plutôt avant et la plage très large (avantage du grand empennage monobloc).
 Donc nous voila remontés à bloc, prêts à immobiliser le SPEEDJOJO et lui faire un beau capot.


30 décembre.
Fuite interne maitre cylindre de frein.
Petit problème de freinage dernièrement sur la roue droite, il faut pomper pour retrouver un freinage efficace. D'après les premières investigations du père, il semblerait qu'un maitre cylindre soit en cause. Comme il s'agit de pièces d'origines du Jodel, papa prépare un petit dossier qu'il fera paraitre dans ce blog.

Richesse moteur et sonde lambda.
 Depuis une petite conversation avec notre copain de hangar Didi concernant le réglage de la richesse moteur, il nous a fait parvenir un article paru dans Experimental n°56 qui traite de l'utilisation d'une sonde lambda utilisée couramment en automobile.
 Compte tenu de notre expérience dans le domaine du réglage de la richesse (laborieux et peu précis avec une sonde EGT) nous sommes particulièrement intéressés, d'autant que le dispositif est facile à faire est particulièrement facile à utiliser (très peu d'inertie), et donne une bonne précision.
 L'enjeu est d'importance quand on sait qu'un moteur trop riche s'encrasse et qu'un moteur trop pauvre chauffe et se détériore. Je ne souhaite évidemment pas plagier l'article de Jean François Mussen dont il est question, mais en résumer les grandes lignes pour peut-être relancer un peu l’intérêt du sujet auprès de nos lecteurs.

 Une sonde lambda comment ça fonctionne?
 D'abord, pour fonctionner, la sonde doit au moins être à une température de 350°, ce qui d'après l'auteur impose une position de la sonde 30 à 40 cm après la sortie culasse (donc assez près, mais pas trop non plus pour éviter le front de flamme plein gaz).
 Cette sonde génère une tension de sortie qui dépend du taux d'oxygène restant dans les gaz d'échappement par rapport au taux ambiant.
La valeur de lambda est le rapport entre la quantité d'air admise et le besoin théorique issu du rapport stœchiométrique (14,7 g d'air pour 1 g d'essence).









 Le meilleur réglage de lambda est 0,9 (meilleur compromis puissance/pollution/consommation).
 Ainsi, pour chaque valeur de lambda correspond une tension de sortie de la sonde qu'il faudra mesurer avec un voltmètre haute impédance (10 Mohm), car la résistance de sortie de la sonde est très élevée.

 Donc il y a un petit travail de conversion et d'affichage sur un instrument adéquat de la tension de sortie de la sonde. Il y a également un travail d’installation de la sonde sur le collecteur d'échappement  avec la soudure d'un support adapté, du travail de professionnel ou d'amateur averti.

 Mais nous sommes très intéressés et ce projet supplémentaire va voir le jour, le rapport boulot/utilité étant très favorable!

2 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Pour quelle raison e-prop vous propose une bipale plutot qu'une tripale? (Alors qu'ils proposent des tripales pour rotax 100 cv).
    En tout cas, un beau domaine d'optimisation, ne serait-ce que sur le poids.
    J'ai entendu parler de difficultés avec les helices légères en vol montagne. J'attends avec impatience vos resultats en vol.
    Bravo pour vos travaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      C’est lié à la vitesse de rotation de l’helice qui doit pouvoir tourner à 2800 tr/mn alors qu’avec les rotax réductés ça tourne plutôt à 2200. Du coup, pour la même traction d’hélice et pour avoir un bon rendement (même Cz) la corde serait très faible ce qui poserai des problèmes de rigidité de la pale. Pour contourner le problème on pourrait alors avoir un diamètre plus faible que pour le Rotax et augmenter la corde, mais là le rendement géométrique se dégraderait. Du moins c’est ce que je crois avoir compris, mais j’avoue ne pas être spécialiste.
      Merci pour l’interet porté à nos études.
      Cordialement
      FP

      Supprimer